La planète est aujourd’hui bel et bien polluée, c’est un fait indéniable. Les conséquences néfastes sur l’écosystème, sur notre santé, sur nos vies sont là. Pour renverser la situation, chacun de nous peut faire quelque chose pour améliorer la situation. Il suffit d’adopter des gestes simples au quotidien pour impacter positivement l’environnement. Nous pouvons déjà les adopter au quotidien pour limiter la production de déchets.

Réduire ses déchets par le compostage

Chaque foyer produit forcément des déchets chaque jour, c’est incontournable. Pour réduire ces déchets, faites du compostage. Comment vous y prendre ? À partir de palettes de bois, construisez un composteur pour transformer vos déchets organiques en compost. En ne jetant pas les matières organiques à la poubelle, on réduit considérablement nos déchets. Ces matières ne sont par ailleurs pas déposées à la décharge où elles pourrissent et produisent des gaz toxiques pour l’environnement. Autre avantage : réduire ainsi ses déchets, verts ou organiques, c’est aussi réduire la production de gaz à effet de serre liée à leur transport. Mais surtout, en compostant, on peut prendre soin de son jardin. Oui, on obtient un terreau riche et bénéfique aux plantes. Le compostage favorise également le développement d’une faune et d’une flore de décomposeurs, essentiels au sol. En mettant du compost dans les sols, on leur apporte du carbone et on améliore la rétention d’eau, indispensable aux plantes, aux légumes, etc. Le compostage permettrait de réduire les déchets ménagers de 30 à 40 % par personne et par an, ce qui est énorme ! Ceux qui n’ont pas de jardin doivent se renseigner auprès de la mairie pour savoir s’il y a un compostage collectif dans les environs.

Pour une meilleure gestion des déchets

Il existe un certain nombre de gestes à connaître et à mettre en œuvre pour une meilleure gestion des déchets. Le recyclage des ordures, le tri sélectif sont de bons gestes qui donnent d’excellents résultats. Mais on peut faire encore plus, par exemple, bannir tous les produits jetables, que ce soit de la vaisselle ou des verres à jeter, les appareils photo jetables, les mouchoirs et nappes jetables, les lingettes, etc. On peut aussi limiter les emballages, préférer les recharges ou mieux, les produits faits maison. Si possible, optez pour les produits vendus en vrac et l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille. Il est également recommandé de choisir les produits réutilisables qui durent plus longtemps, par exemple des piles rechargeables, des torchons au lieu de l’essuie-tout, un filtre lavable au lieu des filtres en papier, des récipients en plastique plutôt que du papier aluminium, etc. Pour les déchets à risque tels que les piles, les petits appareils électriques et électroniques, les solvants, les ampoules, les pots de peinture, les médicaments, etc., retournez-les soit en magasin soit en pharmacie ou envoyez-les à la déchetterie. Si vous avez effectué des travaux de rénovation, vous pouvez envoyer à la déchetterie ou service d’encombrants : les meubles trop usés pour être revendus, les appareils qui ne fonctionnent plus, les gravats, etc. Il convient en effet de noter qu’il est important de réduire ses achats en rénovant ses meubles au lieu de les jeter, en réparant ses appareils au lieu de les remplacer, etc. Moins on consomme de produits, moins on produit de déchets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *