La transition énergétique définit les techniques nouvelles de production, de distribution et de consommation d’énergies dans une approche plus écologique. Toute la mise en œuvre de cette politique est établie par la loi sur la transition énergétique et pour la croissance verte du 17 août 2015. Du coup, la transition énergétique concerne tout le monde, la loi n°2015-992 s’applique aussi bien aux bâtiments résidentiels qu’aux industriels pour favoriser la préservation de l’environnement.

Les enjeux de la transition énergétique

Le concept a vu le jour il y a près de 40 ans, lors qu’on a pris conscience des effets néfastes qu’ont les énergies polluantes et carbonées sur la planète. La politique de la transition énergétique a été concrétisé pour de nombreuses raisons, d’abord environnementales et climatiques, puis de santé publique et économique (le développement durable). Les enjeux se tournent dès lors autour :
– de la réduction des émissions de gaz à effet de serre,
– de la diminution de la consommation énergétique, notamment l’utilisation des énergies fossiles,
– de l’exploitation des énergies renouvelables,
– de l’abandon du nucléaire,
– de la lutte contre la précarité et l’inégalité énergétique et l’amélioration de la performance énergétique de chaque foyer,
– de la gestion et le traitement des déchets,
– et de la protection de la santé de la population mondiale.

Comment participer à la transition énergétique ?

Ainsi, la transition énergétique requiert la participation de chaque foyer, de chaque entité pour que les objectifs soient atteints. Transition signifie passage, qui commence par des travaux de rénovation énergétique. Pour assurer l’efficacité énergétique de votre maison, la révision des isolations s’impose : les combles et toutes les ouvertures de la maison. La loi sur la transition énergétique préconise la réduction de la consommation d’énergies, surtout des énergies fossiles qui peuvent être relayées par les énergies renouvelables comme le photovoltaïque ou combinées avec les combustibles de récupération et écologiques. Vous pouvez même investir et prendre part aux projets d’installation d’énergies renouvelables dans votre collectivité. La mise en place de la domotique pour centraliser le contrôle des appareils électriques est aussi conseillée pour maîtriser la consommation d’énergie domestique. Par ailleurs, le choix de vos équipements électriques est d’une aide colossale pour l’économie d’énergie : les multiprises avec interrupteur, les ampoules LED ou économiques de classe A, appareils électroménagers écolo, les robinets thermostatiques… Le tri des déchets, leur traitement et la récupération des objets usés recyclable, le passage au mode de déplacement écologique et le covoiturage sont des gestes écologiques à adopter par chacun.

Les mesures d’accompagnement de l’État dans la transition énergétique

Pour pallier au problème de précarité énergétique, l’État instaure le carnet numérique de santé du logement. Ce dispositif facilitera le suivi de l’avancée de la transition énergétique, notamment les installations et la consommation électrique et de gaz.En application de la loi du 17 août 2015, une prime est accordée à toute personne qui adopte le mode de déplacement écologique, notamment à celui qui abandonne son véhicule diesel à un véhicule moins polluant. Les représentants élus envisagent même d’indemniser ceux qui optent pour le vélo pour aller travailler. Les utilisateurs de VTT bénéficient même de conditions de circulations et de stationnement privilégiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *