Crise sanitaire et tendance à consommer des aliments bio

La crise sanitaire a fortement bouleversé les habitudes de consommation du monde entier et la France ne fait pas figure d’exception. Au lieu d’acheter des vêtements et des accessoires de sport, ils se sont tournés vers l’alimentation et ont adopté une consommation plus responsable, favorisant les fruits et légumes locaux et bio. Si vous n’êtes pas encore pour le bio, nous vous livrons les réponses à la question : pourquoi consommer du bio ?

Le concept du zéro déchet au service de l’écologie

L’industrialisation et la surconsommation entraînent la multiplication des déchets qui circulent dans le monde. Le système environnemental s’en trouve déséquilibré et perturbé. Ces déchets sont le résultat des actions de l’homme. Le zéro déchet est un geste écologique qui permet de réduire la quantité de déchets, et de remettre le compteur à zéro.

Comment gérer le stress dû à la Covid-19 ?

Nous sommes tous plus ou moins anxieux en raison de la pandémie de la Covid-19. Certains ont perdu un être cher, d’autres en sont malades ou ont perdu leur travail en raison de la crise financière, d’autres croulent sous les factures et les dettes. Il y a de quoi stresser. La menace du coronavirus étant toujours présente, on vit chaque jour avec cette épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. Comment faire face à un tel stress ?

Comment réussir la transition énergétique

La transition énergétique définit les techniques nouvelles de production, de distribution et de consommation d’énergies dans une approche plus écologique. Toute la mise en œuvre de cette politique est établie par la loi sur la transition énergétique et pour la croissance verte du 17 août 2015. Du coup, la transition énergétique concerne tout le monde, la loi n°2015-992 s’applique aussi bien aux bâtiments résidentiels qu’aux industriels pour favoriser la préservation de l’environnement.

La climatisation et l’environnement : tout ce que vous devez connaître

En raison du réchauffement planétaire engendrant la hausse fréquente de la température au niveau planétaire, l’usage de l’air conditionné a considérablement augmenté au sein des foyers, mais aussi dans les entreprises. Depuis un certain temps, les appareils de climatisation ont envahi le marché de l’électroménager. La question est de savoir si ces appareils sont inoffensifs ou nocifs pour l’environnement. Pour y répondre, voici quelques éléments à connaître.

L’usage numérique dans l’entreprise

Presque sinon toutes les entreprises sont passées à l’ère du numérique, et utilisent des ordinateurs et autres composants numériques. Le passage au numérique, l’utilisation de l’ordinateur et d’internet présente beaucoup d’avantages non négligeables. Mais les versant de la médaille est tout autant à noter. Le numérique a des effets peu avantageux sur l’environnement.

Le numérique avantage ou inconvénient pour une entreprise

Le numérique, avec tout ce qu’il contient, est très profitable pour une entreprise. Il a des avantages tels que précision, la rapidité, la centralisation des données, etc. en effet, avec un ordinateur, on peut aujourd’hui effectuer avec efficacité, les opérations d’entreprises. On peut ainsi, aller plus vite dans les tâches, on gère mieux les informations, etc. Mais du point de vue environnemental, le numérique présente un tout autre visage. Son utilisation dans certaines, sinon toutes les entreprises, est loin d’être écologique. Dans certains cas, l’utilisation du numérique en milieu entrepreneurial est même une catastrophe pour l’environnement. Qu’en est-il réellement ?

L’impact de l’usage du numérique en entreprise

Des études faites ont permis de réaliser qu’un salarié utilise environ 3460 kWh d’énergie primaire, par le biais du numérique. Cela équivaut à l’utilisation de 80 ampoules basses consommation, restées allumées 8 heures par jour, tous les jours ouvrés de l’année civile. C’est une consommation énorme. Cette énergie est celle qui est nécessaire pour le fonctionnement de l’ordinateur, mais aussi des data centers et des serveurs. C’est aussi celle qui est utilisée pour l’entretien des salles informatiques. De façon concrète, elle représente une combustion conséquente aux émissions de gaz à effet de serre. A cause de son utilisation des outils numériques en entreprise, chaque année, le salarié émet 360 kg de CO2, ce qui équivaut à un trajet de 2400 km dans une voiture de moyenne consommation.

Quels gestes adopter pour limiter la production de déchets ?

La planète est aujourd’hui bel et bien polluée, c’est un fait indéniable. Les conséquences néfastes sur l’écosystème, sur notre santé, sur nos vies sont là. Pour renverser la situation, chacun de nous peut faire quelque chose pour améliorer la situation. Il suffit d’adopter des gestes simples au quotidien pour impacter positivement l’environnement. Nous pouvons déjà les adopter au quotidien pour limiter la production de déchets.

Des solutions pour une meilleure gestion des ordures ?

S’il y a un type de déchets qui s’accumulent énormément après les fêtes de fin d’année, ce sont les emballages. Les papiers cadeaux bien sûr mais surtout les cartons de toutes les tailles, de toutes les formes, par dizaines de millions voire plus. Car il en faut pour bien empaqueter toutes ces jolies choses qu’on a offert aux membres de notre famille, à nos amis, à nos collègues et autres connaissances.

Ces modes d’alimentation salutaires pour le corps et l’esprit

Une fois adulte, à partir de 25 ans environ, il est nécessaire de revoir son mode alimentaire. La raison ? Le corps commence à enclencher son processus de vieillissement. Si on parvient à ralentir ce phénomène, on peut préserver ses facultés cognitives le plus longtemps possible et on reste en pleine possession de sa force physique et de sa bonne forme de façon prolongée. En clair, on reste bien portant malgré les années qui passent. En prime, on « diffère » l’apparition des signes physiques et esthétiques de la vieillesse, dont les rides. Il n’y a pas de solution miraculeuse. Tout passe par une excellente hygiène de vie : temps de sommeil suffisant, activité physique régulière, moins de contact avec des éléments toxiques et chimiques. On oublie également les sodas et on préfère l’eau. Surtout, on adopte un mode alimentaire sain. En voici deux.